Monument Jamot, 1921

Bas-relief en plâtre exécuté par Joaquim Claret sur un dessin de Maurice Denis

Historien de l’art, conservateur du musée du Louvre, Paul Jamot (1863-1939) fait appel à l’architecte Auguste Perret et à Maurice Denis pour concevoir un monument à la mémoire de sa femme Madeleine, morte prématurément en 1913. Les trois hommes ont notamment été en relation lors de l’édification du Théâtre des Champs-Elysées et Jamot, qui a pu admirer à cette occasion les talents de sculpteur de Denis, se tourne spontanément vers lui. Retardé par la guerre, le projet est repris en 1919 et le monument installé en 1921 au cimetière du Montparnasse à Paris. Les mains de l’ange et de la morte sont au cœur de la composition imaginée par Denis, qui dans un même mouvement évoque, selon le souhait de Jamot, l’amour, la maladie, la mort et la résurrection. Quelques années plus tard, en 1924, Maurice Denis illustrera Una, un recueil de poèmes composé par Jamot pour sa femme.

Enregistrer au format PDF Imprimer au format PDF

En image...

Monument Jamot, 1920
Monument Jamot, 1920
Inscription à la newsletter

La newsletter donne chaque mois des informations sur l’actualité et les activités proposées par le musée. Pour la recevoir, inscrivez votre adresse e-mail ci-dessus

__________

Musée départemental Maurice Denis

2 bis, rue Maurice Denis
78102 Saint-Germain-en-Laye cedex

01 39 07 87 87

Jours et horaires d’ouverture

Du mardi au vendredi de 10h à 12h30
et de 14h à 17h30
Les samedis, dimanches et jours
fériés de 10h à 12h30 et
de 14h à 18h30 (sauf 1er janvier,
1er mai et 25 décembre).
Evacuation des salles 15 minutes
avant la fermeture du musée

Visite virtuelle du Musée

Suivez-nous sur

Inscription newsletter